Faire un shampoing solide bio maison

Alternative par excellence aux shampoings en bouteille, le shampoing solide bio est une solution à la fois écologique, économique et pratique pour prendre soin de vos cheveux. On en trouve un peu partout dans le commerce, mais il y a un grand avantage à le réaliser soi-même à la maison. Comment donc s’y prendre ?

Faire un shampoing solide bio : les avantages !

Réaliser un shampoing solide naturel présente en premier l’avantage d’être écologique : pas d’emballage, donc pas de déchets plastiques polluants. De même, vous êtes maître des ingrédients qui entrent dans sa composition. Ce qui fait de votre shampoing un produit de beauté sain. Ensuite, un produit fait maison est économique, car vous ne payez pas de nombreux frais. Par exemple, pour un shampoing que vous achetez, vous payez le coût de production, le bénéfice du producteur, celui du commerçant (ou des commerçants) et, dans certains cas, les frais de transport. Ainsi, en le produisant vous-même vous ne supportez que les frais liés à la fabrication de votre shampoing. Mieux, ce shampoing dure plus longtemps que le shampoing liquide et il permet un plus grand nombre de lavages. Pratique, il ne prend que peu de place dans la douche ou dans vos affaires.

Les ingrédients de base du shampoing solide naturel

Comme on peut le constater sur ce site, la réalisation d’un shampoing solide naturel fait intervenir 4 principaux ingrédients. Les voici !

Le tensioactif

C’est le premier ingrédient de tout shampoing bio. Il permet la solidification et le lavage des cheveux. Sans lui, pas de mousse. Dans la préparation de votre shampoing, il faut prévoir entre 40 et 60% du poids total. Le tensioactif généralement conseillé est le SCI (Sodium Coco Isethionate). Il s’agit du meilleur choix possible pour faire du shampoing naturel. Le SCI est doux, non irritable et biodégradable.

Les poudres

Selon la poudre utilisée, votre shampoing aura des propriétés spécifiques. Par exemple, l’argile est destinée aux cheveux gras, l’orange donne de la brillance et de la douceur, le neem est antipelliculaire, etc. Il existe des poudres pour tout type de chevelure et pour réaliser un produit naturel, l’idéal serait d’opter pour les poudres végétales ou minérales. Dans la préparation du shampoing, il faut un dosage de 10% du poids total.

L’huile et le beurre (végétale)

Cet ingrédient a pour rôle principal de donner de la brillance à votre chevelure, il répare et protège aussi la chevelure.  Il en représente environ entre 20 et 25% du poids total de la préparation. Vous pouvez choisir entre une huile et un beurre végétal. Pour ce qui est des huiles, on a l’huile de ricin qui présente des propriétés nourrissantes et stimulantes pour les cheveux. L’huile de jojoba convient à tout type de chevelure et l’huile de pépins de framboise soigne les cheveux irrités. En ce qui concerne les beurres, l’éventail de choix est aussi large. Par exemple, il y a le beurre de cacao, celui de Sal et de mangue pour les cheveux secs, abîmés, ternes et crépus.

L’eau florale et minérale

Il permet de dissoudre les tensioactifs qui ne sont pas solubles dans l’huile. En effet, les huiles essentielles aussi peuvent être utilisées car conférant les mêmes propriétés. La quantité d’eau à y mettre est d’environ 15% du poids du shampoing.

Laisser un commentaire